Charte de déontologie du coaching professionnel

Charte de déontologie

Les organisations les plus importantes de coaching sont signataires d’un code de déontologie. C’est le cas de l’Association For Coaching, l’European Mentoring and Coaching Council ou encore la SFCoach. Cette charte est un gage de qualité que les entreprises prennent très au sérieux. Ainsi au moment de choisir un professionnel ou une formation en coaching professionnel, il serait intéressant de vérifier si l’établissement et le professionnel le respecte.

Les éléments inscrits dans la charte

La charte de déontologie du coaching professionnel englobe la vision de l’être humain. Il est spécifié que le coach devra croire en la dignité ainsi que l’intégrité de la personne qu’il aide. Il doit ainsi s’engager à promouvoir les capacités ainsi que les ressources des coachés. Pour aider la personne accompagnée à atteindre facilement ses objectifs, il faut que le professionnel du coaching respecte son client, ses demandes et ses attentes. Il l’aide à fixer des objectifs pour qu’il puisse donner le meilleur de lui-même. Il devra également faire attention à ses propos et ses actes pour que le métier ait toujours une bonne réputation. Pour ce faire, il s’arme d’une certaine ouverture d’esprit et doit respecter la diversité des conceptions qui existe dans le domaine du coaching tout en acceptant le fait que tout le monde peut détenir la vérité en matière de coaching. Il est accompagnateur, il ne détient pas toutes les vérités.

 Les compétences d’un coach professionnel

Le coach professionnel doit impérativement suivre une formation professionnelle spécialisée dans son domaine d’activité. Ses compétences doivent ainsi être validées par l’organisme où il a exercé ou par le formateur. Si le client le demande, le coach professionnel doit fournir des informations sur la nature de ses formations et ses qualifications. C’est une manière de montrer qu’il a l’expérience nécessaire et qu’il pourra garantir des résultats. De ce fait, il considère donc que l’expérience personnelle est une composante nécessaire à sa crédibilité et à sa compétence. Par ailleurs, il veillera à agir avec un haut niveau d’intégrité et de fiabilité durant l’accompagnement. Il respecte donc les engagements contractuels à respecter les règles de confidentialité.

Les autres éléments du code de déontologie

Pour améliorer leurs compétences, les coachs professionnels peuvent suivre des supervisions régulières. Cela leur permettra de mettre à jour leurs connaissances dans le domaine et ainsi évoluer dans leur profession. Enfin le plus important est sa contribution à donner une image positive de la pratique du coaching. Ses comportements, ses visions du monde et ses compétences doivent être sans faille pour que le métier ne soit pas vu d’un mauvais œil.